Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views :
img
Home / Société / Cyber-braquage à Post Finances, des millions emportés

Cyber-braquage à Post Finances, des millions emportés

/
/
70 Views

La société PosteFinances du groupe La Poste a été victime d’un cyber-braquage qui lui a coûté des millions. D’après Libération, qui donne l’information, des pirates ont réussi a accédé au système informatique pour alimenter frauduleusement des comptes régulièrement domiciliés. Après le passage des pirates, les titulaires de ces comptes passent récupérer l’argent par chèques guichets.

Le journal informe qu’une plainte a été déposée au niveau de la Division spéciale de cyber-sécurité (Dsc) de la police. Laquelle a, dans le cadre de l’enquête déclenchée, arrêté un suspect du nom de Gilbert Aman Kolora, un ressortissant ivoirien interpellé au niveau de la station Edk Technopole.

Libération rapporte que le mis en cause, placé en garde à vue pour association de malfaiteurs, fraude informatique et blanchiment de capitaux, aurait reconnu les faits en précisant qu’il n’a pas agi seul. Une fouille de sa chambre, à Jaxaay 2 a permis, selon le journal, de saisir des cartes bancaires et des documents administratifs au nom de Sokhna Diaw. Pour sa défense, souligne la même source, Kolora a déclaré avoir ramassé les documents.

Libération indique cette affaire jette le doute sur la fiabilité du système informatique des PosteFinances installé par une compagnie de la place. Un des responsables de la société en question a été entendu comme témoin, selon le journal.

D/M

  • Facebook
  • Twitter
  • Google+
  • Linkedin
  • Pinterest

This div height required for enabling the sticky sidebar