Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views :
img
Home / Economie / Jack Ma a lancé la première Electronic World Trade platform (eWTP) d’Alibaba en Afrique

Jack Ma a lancé la première Electronic World Trade platform (eWTP) d’Alibaba en Afrique

/
/
44 Views

Le lancement a eu lieu le mercredi 31 octobre à Kigali au Rwanda, en présence du président rwandais Paul Kagame. Le Rwanda devient le premier pays d’Afrique à établir un partenariat eWTP avec Alibaba, l’objectif étant d’avoir des eWTP sur tout le continent. L’eWTP offre aux PME l’infrastructure pour faire du commerce avec des services englobant le commerce électronique, la logistique, le cloud computing, le paiement mobile et la formation des talents.

La première plate-forme électronique de commerce mondial (eWTP) en Afrique est le résultat d’un partenariat entre le gouvernement du Rwanda et le groupe Alibaba. Le 31 octobre, les deux parties ont signé trois accords visant à faciliter le commerce électronique au Rwanda et dans le reste de l’Afrique.

Les accords signés à Kigali visent à renforcer la coopération en faveur du développement économique du Rwanda en promouvant l’innovation dans les politiques, en permettant le commerce transfrontalier des produits rwandais vers les consommateurs chinois, en facilitant le tourisme au Rwanda et en renforçant les capacités pour favoriser la croissance de l’économie numérique du pays .

Ainsi, à compter du 31 octobre des produits comme le café, le thé et les produits artisanaux de qualité supérieure du Rwanda pourront accéder à tous les marchés chinois et mondiaux en ligne.

Révolutionner le commerce

Après la signature des accords, Jack Ma a décrit l’événement comme un « jour historique », car cette initiative révolutionnera la manière dont les Rwandais font des affaires, en commençant par la manière dont ils vendent leur café de qualité supérieure ou leur artisanat et la manière dont ils vendent leurs services touristiques au monde, y compris à la la Chine.

Dans le cadre de ces trois accords, Alibaba travaillera avec le Rwanda Development Board (RDB) pour permettre aux PME rwandaises de vendre leurs produits aux consommateurs chinois via les marketplaces d’Alibaba.

Ainsi, plusieurs marques de café d’origine rwandaise sont déjà disponibles à la vente sur la plate-forme d’Alibaba Tmall Global. Quelques jours seulement après le lancement, explique Alibaba, plus de 1 000 sacs de grains de café du Rwanda ont été vendus.

Tmall Global a également lancé une campagne éducative intitulée «Tear Off the Label for Africa» – pour changer le point de vue traditionnel sur l’Afrique et les produits du continent – afin de sensibiliser les consommateurs chinois aux produits rwandais. La campagne, a indiqué Tmall Global, a déjà accru de 200% l’intérêt des consommateurs chinois pour le café rwandais.

Grâce à eWTP, indique-t-on, un agriculteur rwandais sera en mesure de gagner 12 dollars sur un produit vendu 16 dollars sur la plate-forme, une augmentation de 4 dollar par rapport à ce que l’agriculteur obtenait lorsque le café était vendu aux États-Unis.

L’expertise d’Alibaba au service du Rwanda

À la suite de ces accords, la plate-forme de services de voyage d’Alibaba appelée Fliggy fera la promotion du Rwanda en tant que destination touristique par le biais d’un « Rwanda Tourism Store » pour la réservation de vols, d’hôtels et d’expériences de voyage et d’un pavillon de destination permettant aux consommateurs chinois de découvrir le pays, notamment ses parcs naturels via un contenu vidéo engageant.

Par ailleurs, Ant Financial, filiale financière d’Alibaba, partagera également son expertise en matière d’outils financiers inclusifs, tels que les paiements mobiles, afin de soutenir l’économie numérique rwandaise. En outre, en vertu de ces accords, Alibaba renforcera également les capacités des universitaires, des décideurs et des entrepreneurs sur la manière de développer une économie numérique.

A cet effet, Alibaba organisera un atelier de trois jours à son siège de Hangzhou pour présenter la nature, les capacités et les promesses d’une nouvelle économie numérique grâce à une expérience directe de la finance numérique, de la logistique, du commerce électronique et du Big Data.

Une délégation de ministres et de responsables gouvernementaux responsables du développement de l’économie numérique rwandaise participera à un atelier à Hangzhou en janvier 2019. Notons qu’en partenariat avec la CNUCED, Alibaba est en train de former 1 000 entrepreneurs des marchés émergents en cinq ans, dont deux cents d’Afrique. Alibaba continuera également à soutenir les entrepreneurs rwandais par le biais de programmes tels que la bourse eFounders.

Le groupe Alibaba est un conglomérat multinational chinois spécialisé dans le commerce électronique, la vente au détail, Internet, l’intelligence artificielle et la technologie. Avec un chiffre d’affaires de 39,9 milliards de dollars US pour le dernier exercice financier, Alibaba Group Holding reste le plus grand opérateur de plate-forme de commerce électronique au monde.

Le but de l’eWTP est de réduire les barrières commerciales et de fournir un accès plus équitable aux marchés pour les PME du monde entier, avec le secteur privé et les gouvernements travaillant ensemble.

L’initiative eWTP a été acceptée comme une recommandation politique majeure du Business 20 (B20) et officiellement incluse dans le Communiqué des dirigeants du G20 2016.

Le premier hub eWTP hors Chine a été lancé en Malaisie en novembre 2017.

D/M
  • Facebook
  • Twitter
  • Google+
  • Linkedin
  • Pinterest

This div height required for enabling the sticky sidebar