Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views :
img
Home / Société / Le dispositif de Facebook pour lutter contre les “Fake-News” au Sénégal

Le dispositif de Facebook pour lutter contre les “Fake-News” au Sénégal

/
/
47 Views

Facebook annonce l’introduction de la vérification d’information par le Third Party Fact Checking au Sénégal, après le Kenya, le Nigeria et l’Afrique du Sud.

En vue de lutter contre la propagation des Fake News (fausses informations), Facebook lance, au Sénégal, des  Programmes de Vérification des Faits ou Fact Checking.

Un dispositif qui permettra une évaluation de l’authenticité des actualités, tout en améliorant la qualité du contenu accessible aux utilisateurs à travers la plateforme.

La lutte contre la propagation de fausses informations sur notre plate-forme est d’une importance capitale. Nous sommes fermement décidés à prendre les choses en main,’’ rassure Aida Ndiaye, Chargée des Politiques Publiques pour Facebook en Afrique Francophone, rapporté par Social Net Link. Elle promet que ‘’l’élimination des fausses actualités permettront de réduire jusqu’à 80 % de la portée organique d’un article, contribuant ainsi à freiner sa propagation et à déjouer les pièges financiers des auteurs de fausses informations”.

Facebook lance ce programme en collaboration avec deux partenaires : Africa Check, la première organisation de fact-checking indépendante en Afrique, et l’AFP (Agence France Presse). Les deux font partie d’un groupe qui dispose d’une expertise conséquente dans la vérification des faits, et certifié par le réseau international de fact-checking Poynter.

MD

  • Facebook
  • Twitter
  • Google+
  • Linkedin
  • Pinterest

This div height required for enabling the sticky sidebar