Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views :
img
Home / Faits Divers / « Wouy rey nama (elle m’a tué) » le cri de détresse de khadim ndiaye

« Wouy rey nama (elle m’a tué) » le cri de détresse de khadim ndiaye

/
/
177 Views

Khadim Ndiaye a fini par succombé à ses blessures,hier à l’hôpital général de Grand-Yoff .Le transitaire d’une trentaine d’années,brûlé au 3éme degré par sa femme,a été enterré dans la soirée au cimetière musulman de Yoff. Mais il faut dire que le défunt a lutté avec la mort pendant plus de quatre jours,avant de succombé à ses blessures et de sombrer dans le coma.Selon des sources proches du dossier le jeune homme qui a été enfermé dans leur appartement par son épouse avec le feu qui couvait qui couvait partout n’avait pas seulement appelé au secours.Il avait lancé des cris de détresse,tout en sachant qu’il n’allait pas s’en sortir. »Quand sa femme a allumé le feu,et qu’elle a réussi à échapper de son mari qui lui tenait la main pour la retenir,elle a fermé l’appartement à clef,avant de se réfugier chez sa voisine.c’est le mari de cette dernière qui lui a demandé ce qu’elle faisait chez eux à cette heure alors que son appartement prenait feu ».informe un voisin du couple,qui souligne que quand ils se sont rués vers l’appartement,ils ont constatés que la porte était fermée à clef et qu’ils ont passé par la fenêtre pour extirper la victime.Il ajoute « le premier arrivé sur place a entendu la victime crier « wouy rey nama »(elle m’a tué).Un cri de détresse qui raisonne encore dans les oreilles des voisins.

D/M

  • Facebook
  • Twitter
  • Google+
  • Linkedin
  • Pinterest

This div height required for enabling the sticky sidebar